Tumblelog by Soup.io
Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

April 21 2017

09:27

Fusillade sur les Champs-Elysées : crainte sur l’embellie du tourisme parisien

Alors que les touristes étaient revenus depuis janvier, les réservations risquent de chuter, s’inquiètent les professionnels du secteur.
09:27
09:25

Christine Lagarde : « Il y a une attente inquiète des résultats des élections françaises »

La directrice générale du Fonds monétaire international, estime que le futur exécutif devra tout mettre en œuvre pour libérer la productivité.
09:25

Investor fortsätter minska i Tobii

Investor fortsätter att minska sitt innehav i ögonsensorföretaget Tobii. Under mars månad har ytterligare nära 1 miljon aktier sålts.
09:22

Le « palais florentin » de Grasse pourrait être rasé

Marchand de biens, Patrick Diter était jugé, jeudi, pour avoir construit en toute illégalité un château de 3 000 mètres carrés.
09:21
Wet 'n' windy portable turbine spins up battery power off-grid
09:20
India threatens WhatsApp group admins over fake news - CNET
09:12

Karim Cheurfi, un homme « excessivement dangereux » au long passé judiciaire

L’homme qui a tué un policier jeudi soir à Paris, sorti de prison il y a deux ans, n’était pas fiché S. Il avait récemment fait l’objet d’une enquête pour avoir menacé de mort des policiers.
09:12

U.S. tells U.N.: In Mideast, Iran is 'chief culprit'

NEW YORK -- In her first session holding the rotating presidency of the United Nations Security Council, U.S. Ambassador Nikki Haley tried to turn the spotlight from Israel to Iran, the latest target of tough talk from President Donald Trump's administration. "If we are speaking honestly about conflict in the Middle East, we need to start with the chief culprit, Iran, and its partner militia, Hezbollah," Haley told the Security Council on Thursday. "For decades they have conducted terrorist acts across the region." For the past two weeks, Haley had encouraged nations attending the quarterly open meeting on "the situation in the Middle East, including the Palestinian question," to tackle...
09:10

Google Plans Ad-Blocking Feature in Popular Chrome Browser (Jack Marshall/Wall Street Journal)

Jack Marshall / Wall Street Journal:
Google Plans Ad-Blocking Feature in Popular Chrome Browser  —  Filter could strip out ads that provide bad experiences for users  —  Alphabet Inc.'s Google is planning to introduce an ad-blocking feature in the mobile and desktop versions of its popular Chrome web browser, according to people familiar with the company's plans.

09:09
Håll koll på din profil i sociala medier – det gör rekryterarna
09:08
Dustin och Evry fortsätter köpa bolag – här är veckans it-affärer
09:03
Tiny 'Game of Thrones' figures are carved out of pencil lead - CNET
09:02

Washington affirme que la Syrie a conservé des armes chimiques

James Mattis est en Israël pour évoquer la Syrie, l’Iran et un resserrement des relations après les tensions avec l’administration Obama.
09:00

Tangle Tamer

My two daughters had long hair when they were young. Combing out the tangles after they’d taken a bath was a painful experience for everyone. My three-year-old ran when she saw me coming towards her with a brush and a bottle of spray detangler.

The pain ended when we started using this rechargable electric detangling brush. The motor makes the eight plastic protuberances oscillate at a high frequency. The brush goes through tangled hair like a hot knife through butter. Well, maybe not that quickly, but it is so much better than a comb or brush that there’s no comparison.

-- Mark Frauenfelder

Electric Detangling Brush ($20)

International Amazon link

Available from Amazon

08:56
7226 7828
France Prepares for a Presidential Vote in the Shadow of the Champs-Élysées Attack
08:56

Editorial : le piège terroriste

Editorial. A deux jours du premier tour de la présidentielle, les Français ne doivent pas céder à la panique ni s’en remettre aux candidats qui prônent la loi du Talion
08:55

Sans surprise, Dominique de Villepin sort du bois pour soutenir Macron

Dominique de Villepin vient d'annoncer qu'il soutenait Emmanuel Macron.
Dominique de Villepin vient d'annoncer dans les colonnes du "Parisien" son soutien à Emmanuel Macron. Sans surprise, tant l'ancien Premier ministre déclarait sa flamme ces derniers mois pour le candidat d'En Marche.

Il y a des sorties qui font l'effet d'une bombe. D'autres, bien au contraire, qui par leur mise en scène et leur évidence, font l'effet d'un pétard mouillé. Ce vendredi 21 avril, dans les colonnes du Parisien, Dominique de Villepin, ancien Premier ministre et fidèle parmi les fidèles de Jacques Chirac, annonce son ralliement à Emmanuel Macron. "Le choix électoral se ramène à une offre simple. D'un côté, les radicaux qui jurent de renverser la table et la soupière avec elle, de l'autre, les partis traditionnels qui (...) restent prisonniers de leurs divisions et voient le pouvoir comme une rente à partager. Il y a enfin une nouvelle voie, que veut ouvrir Emmanuel Macron, celle du rassemblement : contre l'esprit de querelle, faisons le choix de la volonté", clame-t-il.

Il y a enfin une nouvelle voie, que veut ouvrir Emmanuel Macron, celle du rassemblement.

Dominique de Villepin

Celui qui avait porté la voix de la France en 2003 pour dire non à la guerre en Irak, profite de la lumière médiatique du jour pour adresser ses bons conseils à son nouveau champion : "Trois chantiers majeurs l'attendent (...) Le rassemblement, d'abord, pour que son mouvement ne soit pas un nouveau parti, lié uniquement par une allégeance personnelle, mais un espace de renouveau et de débat", donner une place aux "laissés-pour-compte de la mondialisation et de l'Europe" et "la réforme, enfin, car le pays a besoin de se donner la preuve qu'il est capable de changer".

Pas avare en recommandations, Dominique de Villepin trace également les grandes lignes diplomatiques que devrait emprunter la France pour les cinq prochaines années : "La France peut contribuer à dessiner la nouvelle carte du monde. Elle pèsera toujours plus par le dialogue que par les armes. Il faut pour cela mettre fin à la dérive interventionniste qui a trop longtemps servi de substitut à une diplomatie réfléchie, en limitant l'usage de la force à des cas ponctuels, en dernier recours et avec l'assentiment des Nations unies. Soyons en pointe de la consolidation des Etats, face à l'épidémie d'Etats faillis, afin d'enrayer la violence et le terrorisme qui y prospèrent. La vocation de la France, ce n'est pas de propager l'esprit de guerre." Un parfait futur ministre des Affaires étrangères, en somme !

Un ralliement sans surprise

Un soutien deux jours avant le premier tour de l'élection présidentielle qui pourrait bien laisser de marbre un grand nombre. Déjà en décembre 2016, il vantait les mérites de l'ancien ministre de l'Economie sur BFMTV et RMC, applaudissant la démarche de ce dernier : "Il s’est adressé à la droite (…) en marquant clairement son engagement en faveur de la liberté, liberté non seulement économique, mais liberté sur les questions de société, ce qui tranche avec un François Fillon qui lui est pour la liberté économique, mais qui est pour l’autorité sur les questions de société, donc dans une position plus conservatrice". Insistant même lourdement, au cas où nous n'aurions pas bien compris : "Il s’adresse à tout le monde, se prononce sur tous les sujets, en essayant de capter tout ce qu’il est possible de capter". Mais interrogé sur son choix pour la présidentielle, l'ancien Premier ministre se drapait dans des "pudeurs de gazelles", expliquant que "la question ne se pose pas aujourd’hui".

Plus récemment, le 6 mars sur l'antenne de RMC, Dominique de Villepin rappelait à toutes et à tous, du haut de son magistère moral, que oui, "Emmanuel Macron est quelqu’un que je connais bien, c’est quelqu’un pour qui j’ai de l’amitié, qui a un parcours audacieux, original, c’est un républicain". Et déclarait également qu'il ne voterait pas pour le candidat de la droite : "A partir du moment où François Fillon a mis en cause les institutions de notre pays, il a cessé pour moi d’être un candidat possible sur l’échiquier politique. Il a perdu à la fois la crédibilité et la dignité".

Un ralliement, donc, calibré pour tenter de peser de tout son poids dans la dernière ligne droite.

08:52

Gustaf Douglas köper in sig i börsjätten

Finansmannen Gustaf Douglas har köpt aktier i börsjätten för drygt 59 miljoner kronor. Samtidigt har Carl Bennet dumpat sina aktier i annan jätte och köpt mer i Sandvik.  
08:49

Marche pour les sciences : contradictions et faux consensus

A la veille du premier tour de l’élection présidentielle, un débat sur la politique de la recherche surgit entre scientifiques alors que la campagne a occulté le sujet.
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl